A Nyon, le marché des cigarettes électroniques est à bout de souffle

Les deux boutiques spécialisées dans le vapotage ont fermé. Les pharmacies et les kiosques nyonnais continuent, mais leurs ventes ont chuté.

Au cœur de Nyon, dans le centre commercial de La Combe, la boutique de cigarettes électroniques Sweetch est déserte. Sur le comptoir, un panneau invite les clients à se rendre dans les magasins de Lausanne ou de Genève. «Notre enseigne nyonnaise n’était pas rentable, nous n’avons conservé qu’une vitrine», admet Isabelle Pasini, gérante des magasins Sweetch en Suisse. Son concurrent à Nyon, la boutique Rose-Bonbon, était installée sous les arcades de la rue Juste-Olivier. Elle a fait faillite en mai 2014.

Les pharmacies et kiosques nyonnais continuent, eux, de proposer la cigarette électronique à leurs clients. Mais le constat des gérants est unanime: les ventes, déjà marginales au départ, ont chuté depuis le début de l’année 2014.

A la Pharmacie Nyonnaise, le pharmacien responsable Alexandre Cavin a vendu «au mieux deux e-cigarettes par semaine, sur une période d’un mois» (voir la vidéo). Il souligne l’emploi malaisé du produit. De notre côté, nous avons constaté qu’une mauvaise manipulation suffit à provoquer un empoisonnement.

La cigarette électronique ne réussit pas mieux dans les chaînes Amavita et Sun Store. Galenica, leur maison mère, le confirme par le biais de son porte-parole Mathias Forni: «Les cigarettes électroniques étaient en vogue en 2011. A présent, les ventes sont en recul d’année en année.»

Chute des ventes de 80%

Les kiosques Relay ont vu leurs ventes fondre de 80% depuis le printemps 2014, selon Jean-Christophe Faré, directeur de Naville Détail. Il livre la part dérisoire des produits de l’e-cigarette dans le chiffre d’affaires du groupe: moins de 1 pour mille de celui du secteur «tabac». Galenica ne livre aucun chiffre, mais reconnaît avoir cessé de fournir certaines filiales. Les enseignes nyonnaises d’Amavita et de Sun Store disposent cependant encore d’e-cigarette dans l’arrière-boutique. De son côté, Manor Nyon a retiré les e-cigarettes de son assortiment en février après avoir progressivement réduit leur exposition.

«Le bassin de population de Nyon n’est pas assez grand, analyse Isabelle Pasini. A Lausanne, Sweetch fonctionne. A Genève, nous avons deux enseignes, dont une qui n’est pas encore rentable. Les Nyonnais travaillent principalement sur Genève et Lausanne et se rendent dans nos magasins présents dans ces deux villes.»

A Nyon comme au niveau suisse, les clients sont rares: seul 1% de la population pratiquait régulièrement le vapotage en 2013, selon le dernier Monitorage suisse des addictions.

Les recharges ne sont pas rentables

Au manque de clients potentiels s’ajoute un marché trop peu lucratif après la vente. «Une fois équipés, les clients ne se fournissent plus qu’en liquides. Et vu que la nicotine dans les cartouches est interdite en Suisse (ndlr: mais licite en France), ces ventes-là ne suffisent pas pour maintenir une activité», estime la gérante de Sweetch.

Le Conseil fédéral planche sur une nouvelle Loi sur les produits du tabac. Ce texte qui devrait autoriser la vente de recharges nicotinées est très attendu par les revendeurs d’e-cigarettes et par les géants de l’industrie du tabac. Mais il ne devrait pas entrer en vigueur avant 2018, selon le calendrier de l’Office fédéral de la santé publique.

Jennifer Blanchard, Julie Kummer, Gregory Balmat, Paul Ronga

Sommaire du dossier

16 juin 2015

Les publications du CFJM

Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

Les publications du CFJM

La documentation du CFJM

La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

La documentation du CFJM

La revue critique du CFJM

Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

La revue critique du CFJM

La newsletter du CFJM

Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

La newsletter du CFJM
© CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND