Jusqu’ici, tout va mal par Amar Cécile

Cécile Amar appartient à une espèce journalistique inconnue en Suisse mais répandue en France : elle est attachée aux basques d’un ou de plusieurs personnages politiques, les suit partout, les interviewe souvent, connaît leurs collaborateurs et leur entourage.

Ainsi, cela fait 10 ans que Cécile Amar, journaliste au Journal du Dimanche (JDD) a pour mandat de s’intéresser à François Hollande, devenu président de la République en 2012. Comment éviter la complaisance ou le manque de distance dans le contexte d’une fréquentation si longue et si quotidienne ? Avec le titre de son dernier livre, « Jusqu’ici tout va mal », le ton est donné.

Chronique détaillée et en coulisse de tous les événements de quelque importance jalonnant le parcours de François Hollande depuis le début des années 2000, l’ouvrage vise aussi à dresser un portrait politique et psychologique de l’homme Hollande avant et pendant sa présidence.

Côté chronique, l’ouvrage fourmille de précisions et d’anecdotes généralement passées sous silence ou traitées rapidement dans le cadre du journalisme au quotidien. Côté portrait, il ya de quoi confirmer les on-dit, de quoi s’étonner aussi.

Oui, François Hollande, c’est l’indécision-même. Mais attention, pas du tout par manque de confiance en lui. Plutôt par refus des solutions trop nettes et tranchantes, par souci de se préserver des portes de sortie et de ménager tout le monde, au risque de laisser ses proches dans le flou. Ah, si seulement j’arrivais à savoir ce qu’il pense vraiment, s’exclame plus d’un ministre.

« Hollande pense qu’il est le meilleur, le premier, qu’il ne doit rien à personne ou presque, qu’il n’y pas plus habile communicateur de son action que lui–même ». Ainsi s’exprime Cécile Amar et plusieurs de ses interlocuteurs. Surprenant pour qui suit de loin en loin le parcours du président à la cravate de travers.

Autre surprise, Hollande veut à ce point tout contrôler qu’il va jusqu’à organiser les fuites dont il réprimande ensuite les supposés auteurs. Il y a mieux ou pire : Hollande n’a jamais cru à ses promesses de campagne, c’est pourquoi il n’en tient pratiquement aucune. Et l’un de ses partisans de 2012 risque cette comparaison : Hollande, c’est un concentré de Chirac et de Mitterrand, le pire  de chacun d’eux.

C’est à se demander ce qui a bien pu inciter les Français à l’élire en 2012. Réponse : la haine de Sarkozy, l’attrait, par contraste, envers le gentil Hollande, le « président normal », et l’habileté d’une campagne opportuniste. Fin 2013, Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, vient à être surnommé par les journalistes « le Vrai », comprenez « le vrai président ». Le coup de grâce en quelque sorte.

Eliane Ballif


Genre: Livres de journalistes
Thèmes: Politique
11 mai 2015

Les publications du CFJM

Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

Les publications du CFJM

La documentation du CFJM

La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

La documentation du CFJM

La revue critique du CFJM

Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

La revue critique du CFJM

La newsletter du CFJM

Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

La newsletter du CFJM
© CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND