Médias Suisses à
l’ère numérique par Philippe Amez-Droz

Philippe Amez-Droz est sans doute l’un des meilleurs connaisseurs de la presse et des médias de Suisse. Il a été journaliste dans de nombreuses publications et médias romands, avant de s’orienter vers la communication, et de soutenir, en 2013, une thèse de doctorat remarquée:«La presse écrite à l’ère numérique».

Dans la foulée il publie une étude à la fois historiquement documentée et lucidement prospective, sur les évolutions récentes et à venir, de la presse, des radios et des tv, mais aussi des nouveaux modes d’information et de communication présents en Suisse.

On le sait, l’avènement d’ internet, de Facebook, de google, des réseaux sociaux en général, ont profondément chamboulé, le modèle économique qui avait permis à la presse écrite, puis aux autres médias, de prospérer durant plus d’un siècle.

En même temps qu’il dresse un portrait minutieux de nombre de titres et de médias aussi bien «nationaux» que locaux, Philippe Amez-Droz précise le détail de ces chamboulements passés et à venir, à savoir l’effondrement des recettes publicitaires, la baisse du nombre des lecteurs, la prolifération de l’offre médiatique, l’expansion presque

infinie de l’image et du son, y compris dans la presse dite écrite, la prédominance croissante du langage de la communication promotionnelle sur celui de l’information, le siphonage des contenus éditoriaux des média traditionnels par google ou face book. 

Au-delà du constat, l’auteur propose également des mises en perspective éclairantes. Il estime, par exemple, que «l’espace public ouvert par internet, fragmenté à souhait, ne saurait remplacer l’espace public partagé». Il déplore aussi que «La segmentation de l’offre et la fragmentation des audiences favorisent une approche commerciale de la diffusion, au détriment du modèle éditorial et de la qualité des contenus.»

Avantage, en revanche, pour les médias régionaux puisque, selon Philippe Amez-Droz «La démassification de la presse économique et la fragmentation des audiences offrent à ces médias régionaux, une opportunité de renforcer des liens de proximité, non pas avec un public anonyme et passif, mais avec des communautés identifiées et participatives»

L’auteur s’intéresse aussi à un domaine qui va faire l’objet, cette année-même, d’un débat de haute importance au parlement fédéral à savoir l’avenir du service audiovisuel public – la SSR- RTS -, lequel vit essentiellement d’une redevance perçue dans pratiquement tous les ménages suisses.

Philippe Amez-Droz remarque l’hostilité croissante envers cette redevance, perçue comme un impôt et non pas comme la contre – partie d’un service. Et selon lui, il y a désormais distorsion de la concurrence entre les médias bénéficiant de la redevance et les médias privés, dés lors que le passage à la convergence numérique est une même exigence pour chacun, avec un même et important besoin de financement.

IL s’agit là d’une problématique complexe dont l’ouvrage de Philippe Amez-Droz permet de mieux comprendre les tenants et aboutissants, notamment dans la perspective du débat féroce qui s’annonce au sujet de l’avenir de l’audiovisuel public en Suisse.   

Eliane Ballif  ou E. Bf. 17 02 016

Collection Le savoir suisse

Presses polytechniques et universitaires romandes


Genre: Livres de journalistes
Thèmes: Médias
4 avril 2016

Les publications du CFJM

Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

Les publications du CFJM

La documentation du CFJM

La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

La documentation du CFJM

La revue critique du CFJM

Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

La revue critique du CFJM

La newsletter du CFJM

Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

La newsletter du CFJM
© CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND