Elevator pitch

Le 3 mai – Un “elevator pitch”, c’est une présentation qui dure le temps d’une rencontre fortuite dans un ascenseur. Une minute qui a parfois permis de “vendre” une idée à un producteur de Hollywood ou à un PDG inaccessible, de sceller un “deal”.

1 ELEVES INSCRITS

    En anglais, un “elevator pitch”, c’est une présentation qui dure le temps d’une rencontre fortuite dans un ascenseur. Une minute qui a parfois permis de “vendre” une idée à un producteur de Hollywood ou à un PDG inaccessible, bref de sceller un “deal”.

    L’adéquation d’une présentation factuelle au temps disponible et au public cible sont le pain quotidien des journalistes de radio ou de télévision. Ils savent couper ou développer leur propos, élaguer ou rajouter de la “couleur” rapidement -voire en temps réel- dans l’oralité et avec conviction.

    Mais pour ceux qui n’ont pas l’habitude de cette gymnastique mentale et verbale, l’exercice fait peur: manque de confiance, difficulté à lâcher la partition écrite, trac, défaut d’empathie, et tout simplement déficit de techniques et de “trucs” pour bien faire passer ses idées.

    Dans le monde anglo-saxon, on apprend le “public-speaking” dès le primaire: exposés réguliers devant la classe, clubs et concours de débats, tout est fait pour encourager la prise de parole. Elle se pratique selon certains codes précis. Humour, élégance, (fausse) modestie, sobriété des raisonnements, primauté du concret. Outre-Manche, Atlantique ou Pacifique, on n’apprécie guère l’intellectualisme trop visible, les effets de manche, le cartésianisme…

    Les “Ted Talks” et “3 Minute Thesis” (3MT, ou MT180, pour “ma thèse en 180 secondes” en français) sont issus de cette tradition. Ils font appel aux habitudes de présentation anglo-saxonnes. Le concept 3MT a été inventé à l’Université de Queensland en Australie. Il consiste à demander à des doctorants de résumer en 3 minutes une thèse qui, par ailleurs, leur prendra généralement trois ans à rédiger.

    Ces variantes de l’”elevator pitch” sont la norme dans l’économie mondialisée. Or, même si on n’a pas appris ça à l’école ou à l’université, la maîtrise de ces techniques est à la portée de chacun. Il suffit d’y consacrer du temps et de s’y entraîner avec méthode.

    Consignes pour ce cours

     
    COURS PAYANT
    • PAYANT
    • LE COURS DÉMARRE LE 3 mai 2017
    • 1 moisCOMMENCE DANS:
    • 1 Jours
    • 8 PLACES

    Tarif

    Gratuit pour les cotisants FC et les stagiaires du CFJM employés des publications cotisantes.Pour les autres: Fr. 70.- la journée pour les journalistes libres membres actifs d'Impressum. Fr. 200.- la journée pour les partenaires du CFJM. Fr. 250.- la journée pour les autres. Fr. 90.- la journée pour les retraités AVS et AI.

    Les publications du CFJM

    Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

    Les publications du CFJM

    La documentation du CFJM

    La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

    La documentation du CFJM

    La revue critique du CFJM

    Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

    La revue critique du CFJM

    La newsletter du CFJM

    Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

    La newsletter du CFJM
    © CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND