Krach machine: Comment les traders à haute fréquence menacent de faire sauter la bours par Lelièvre Frédéric, Pilet François

L’univers du trading à haute fréquence vit à la vitesse de la lumière et gère des sommes astronomiques. Avec m (Calmann-Lévy), les journalistes Frédéric Lelièvre et François Pilet, respectivement responsable de la rubrique économie et finance au journal Le Temps et responsable de la rubrique économie au Matin Dimanche, plongent dans ce milieu aussi opaque que discret. Un petit monde réputé pour faire la pluie et le beau temps dans la finance.

Un exemple : Coca-Cola, McDonald’s, Apple et IBM sont quatre fleurons des marchés financiers. Autre point commun : une présence au Dow Jones, plus important indice de la Bourse américaine. Chose inhabituelle, le 19 juillet 2012 au matin, l’action boursière de ces quatre géants fait le yo-yo. Pour certains spécialistes, aucun doute n’est permis, ce ne peut être qu’un “algo”, ou algorithme. “Ces logiciels de trading automatisé analysent d’immenses quantités de données, et passent leurs ordres sans intervention humaine”, écrivent Frédéric Lelièvre et François Pilet, dans ce récit haletant et captivant.

Ces programmes informatiques conçus dans le plus grand secret multiplient les achats et les ventes à la vitesse de l’éclair. Ils ont aussi donné leur nom au high frequency trading, ou trading à haute fréquence. Des logiciels “à l’origine de 60% des transactions boursières aux Etats-Unis, 40% en Europe”. En toile de fond, un vieux rêve de spéculateur : gagner à tous les coups. Ces logiciels ont pourtant leurs détracteurs. Ces porte-voix d’un mouvement de contestation grandissant s’inquiètent des risques d’un nouveau cataclysme financier.

Course à l’armement

En mai 2010, un crash éclair a attiré l’attention sur les failles de ces programmes, mais sans mettre un frein à leur essor fulgurant. Pire, ces “bugs” tendent à se multiplier. Ainsi en mai 2011, le cours du pétrole a plongé de 13 dollars, sans raison apparente. De leur côté, “les nouveaux vampires de la finance” investissent des sommes colossales, relèvent les auteurs. “Vous pouvez appeler cela la course à l’armement, mais c’est tout simplement l’évolution technologique”, juge un expert. Bâtiments semblables à des bunkers, générateurs diesel pour parer aux coupures de courant, connexions gigantesques: rien n’est trop beau pour ces sociétés réglées à la nanoseconde.

Celles-ci se targent d’être utiles à l’économie en fluidifiant les rouages de la finance. “Ils aident les prix à converger”, explique un cadre du milieu. Frédéric Leliève et François Pilet osent une comparaison avec les surfeurs. “Des ordinateurs surpuissants leur servent de planche. Ils sortent quand il y a de la houle (des marchés volatiles). En cas de mer calme, ils parviennent à créer des vagues, et virent vers le large avant qu’elles ne se fracassent sur le rivage.” De là à créer un tsunami financier ? Les auteurs ne l’excluent pas. (vb)

Calmann-Lévy


Genre: Livres de journalistes
Thèmes: Économie
30 novembre 2015

Les publications du CFJM

Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

Les publications du CFJM

La documentation du CFJM

La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

La documentation du CFJM

La revue critique du CFJM

Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

La revue critique du CFJM

La newsletter du CFJM

Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

La newsletter du CFJM
© CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND