La Chinafrique par Beuret Michel, Michel Serge

La conquête actuelle de l’Afrique par les Chinois sous la plume de deux grands reporters romands.

C’est très simple : ils font tout. Ils reprennent des usines en faillite, les redressent et les rendent florissantes. Ils construisent des quartiers d’immeubles, des autoroutes, des chemins de fer, des barrages, des centrales hydro-électriques, des raffineries. Ils désengorgent la circulation urbaine avec des périphériques, aménagent les villes de trottoirs et giratoires. Ils créent des emplois, des revenus fiscaux, de la croissance… Et ils sont partout. Bref, les Chinois sont en train de réussir en Afrique là où les anciens colons, Grande-Bretagne et France en tête, ont échoué. Là où la Banque Mondiale, le FMI et tout le saint-Frusquin du financement international a fini sous les huées après trente ans d’investissements massifs. Là où tous les experts s’accordaient à trouver la tâche impossible pour les siècles des siècles.

Ce phénomène, qui transforme tout un continent en nouvel Eldorado, Serge Michel et Michel Beuret l’ont exploré dans tous ses recoins. Pendant un an, ils ont visité 11 pays africains, du nord au sud et d’est en ouest; ils ont rencontré des entrepreneurs chinois, des responsables africains, des ouvriers de tous bords. Et c’est peu de dire que les deux journalistes restituent leur enquête avec une clarté remarquable. Leur livre offre tout ce qu’un journalisme d’investigation peut donner : un luxe de faits et d’illustrations aussi frappants que probants, une galerie de personnages représentatifs, une vision d’ensemble qui permet de mettre tenants et aboutissants en perspective, une écriture fluide et tendue, qui permet de lire ce reportage à quatre mains – auxquelles il faut ajouter celles du photographe Paolo Woods – comme le roman d’une conquête historique inouïe.

La réussite chinoise livre ainsi ses secrets au fil des pages. Pourquoi les orientaux ont-ils supplanté Londres, Paris et Washington sur le continent noir ? Parce qu’ils ont avec l’Afrique une relation d’échange équilibré, débarrassé de toute hypocrisie coloniale et de toute condescendance. Parce que les patrons chinois mettent la main à la pâte avec les ouvriers africains au lieu de se confiner dans des bureaux climatisés. Parce que les Chinois voient en l’Afrique un espace d’opportunité unique et non un fardeau. Enfin parce que qu’ils ont un rapport décomplexé au travail: importés par centaines de milliers, les ouvriers chinois travaillent jour et nuit, mangent leurs repas accroupis sur le trottoir, se reposent à peine.

Tout n’est donc pas rose dans cette affaire. Les Africains ne voient d’ailleurs pas tous les chinois comme des sauveurs. Nombres d’ouvriers noirs se sentent traités comme des esclaves par des « robots diaboliques». Les salaires de misère ne sont pas rares. Les commerçants chinois font aussi une concurrence dommageable aux commerçants africains. Enfin, sous couvert d’échanges bien compris, Pékin joue le même jeu que toute grande puissance: avec des armes made in China, elle soutient une rébellion ici, un dictateur là; elle étend froidement sa mainmise sur le pétrole du continent, avec des conséquences parfois dramatiques. Au Soudan, la tragédie du Darfour est directement liée au soutien chinois.

Mais au-delà des qualités d’un reportage extrêmement complet, il faut aussi souligner la démarche de ses auteurs. En partie financés par leur éditeur Grasset, de même que par Le Monde et L’Hebdo au cours de leur travail, Serge Michel et Michel Beuret ont néanmoins mené cette enquête au très long cours en supportant la moitié de ses énormes frais. C’est dire l’importance de leur engagement journalistique – à ce niveau-là, c’est quasiment de la chevalerie. C’est dire aussi l’état de l’édition et des médias aujourd’hui, obligés de compter sur le risque personnel des auteurs pour nourrir le meilleur de leurs contenus.

Pierre-Louis Chantre


Genre: Livres de journalistes
Thèmes: Géopolitique
11 mai 2015

Les éditions du CFJM

Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

Les éditions du CFJM

La bibliothèque du CFJM

La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

La bibliothèque du CFJM

La revue critique du CFJM

Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

La revue critique du CFJM

La newsletter du CFJM

Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

La newsletter du CFJM
© CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND