Traitement médiatique de l’asile, du suicide et des violences sexistes

Le 29 avril 2020 – Le monde de l’information et du journalisme est en pleine mutation. Rapidité de l’information, interactions et propagation immédiate via les médias sociaux, lutte contre les fake news sont des nouveaux critères qu’il faut prendre en compte.

0 ELEVES INSCRITS

     Comment traiter l’information en connaissance de cause

    Le monde de l’information et du journalisme est en pleine mutation. Rapidité de l’information, interactions et propagation immédiate via les médias sociaux, lutte contre les fake news sont des nouveaux critères qu’il faut prendre en compte. Dans un monde où l’on accède à de contenus toujours plus rapidement, il importe de se poser d’emblée les bonnes questions et d’adopter les bons réflexes pour garantir un journalisme de qualité. En mettant en perspective trois thématiques d’intérêt public, nous proposons de questionner l’impact des médias, leurs forces et les risques lié à la valorisation toujours plus rapide de l’information.

     

    OBJECTIFS DE LA SENSIBILISATION

    1. Sensibiliser à des thématiques complexes aux enjeux importants sur les plan politique, culturel et de santé publique.
    2. Réfléchir et analyser ensemble le traitement médiatique de l’asile, du suicide et des violences sexistes et son impact sur la société et les milieux concernés.
    3. Déconstruire les mythes et réflexes socio-culturels entourant ces sujets de société sensibles.
    4. Encourager les journalistes à écrire sur ces thématiques pour leur donner une visibilité tout en évitant les imprécisions et pièges liés au choix de la terminologie et du langage.

     

    COMPETENCES VISEES

    • Se saisir de ces thématiques en prêtant garde à la protection des victimes et des cercles proches, ainsi qu’aux agendas politiques et intentions partisanes.
    • Permettre une meilleure connaissance et un traitement « conscient » de l’actualité lié à ces thématiques
    • Améliorer la visibilité et la clarté des sujets traités
    • Mettre en discussions des solutions éditoriales simples qui permettent de cadrer les thématiques abordées : encadré, interview, mention de liens et de ressources.

    Programme détaillé 

    Partie commune 

    Lors de cette première partie, nous abordons la question du rôle des médias à travers un jeu de rôle. Dans le cadre d’une séance de rédaction simulée sont discutées et débattues le traitement de faits divers touchant au suicide, à l’asile et aux violences faites aux femmes. Quelles seront les discussions ? Que révèlent-elles ? Quels sont les réactions et attentes des journalistes face aux interventions des représentants.es des trois associations ? Cette partie est accompagnée et close par l’un-e journaliste proche des questions de déontologie et décrit sa propre expérience.

     

    Objectifs :

    • Ouvrir le débat sur des éventuels préjugés et réflexes socio-culturels
    • Partager par un échange d’expériences avec un-e journaliste invité-e

     

    Déroulement :

    30 min : Jeux de rôle et débriefing

    20 min :  Présentation brève des associations et de notre démarche

    15 min :  Tour de table avec les participant-es : pourquoi est-ce qu’ils sont venu-es, quelles sont leurs attentes ? Comment est-ce qu’ils travaillent avec ces thématiques au quotidien ?

    20 min :  Intervention et échange avec la/le journaliste invité-e

     

    DécadréE : Le traitement des violences sexistes – atelier de réflexion

    Quel est le rôle des journalistes dans le traitement des violences sexistes? Quelles sont les questions à se poser? Les bons gestes à adopter? Dans une démarche interactive et constructive, nous proposons de discuter de ces questions lors d’ateliers. Notre objectif final: construire ensemble une marche à suivre qui corresponde aux contraintes des journalistes et permette un traitement adéquat des violences sexistes.

     

    Objectifs:

    • Définir les violences sexistes et aborder leurs mécanismes
    • Aborder les enjeux spécifiques au traitement médiatique des violences sexistes
    • Réfléchir sur des exemples tirés de la presse romande
    • Définir les bonnes pratiques à adopter

     

    Déroulement :

    30 min : Présentation : les violences sexistes et les enjeux

    Contenu : une présentation sommaire sur les violences sexistes avec une définition et une explication des mécanismes suivi d’une mise en situation avec quelques exemples.

    60 min : Exercice sur la base d’articles de presse et de dépêches

    En petit groupe, les participant-es sont amené-es à réfléchir des articles abordant la même thématique. Quelles sont les tendances qui ressortent ? Que provoquent-elles ? Comment pourrait-on améliorer le traitement médiatique de ces affaires ?

    Dans un second temps, les participant-es reçoivent une dépêche sur un fait de harcèlement sexuel. Sont discutés en plénière les éléments problématiques que contient cette dépêche et les écueils à éviter. Les participant-es sont invité-es à débattre et à proposer un traitement adéquat alliant les contraintes journalistiques et les recommandations émises durant le cours.

     

    DécadréE :

    Créé en 2016, DécadréE est un institut de recherches et de formation et un laboratoire d’idées sur les questions d’égalité dans les médias. Dans une dynamique constructive et innovante, il propose de réfléchir ensemble sur l’impact des médias au quotidien et dans les constructions sociales. Depuis 2018, il mène un projet d’ampleur sur la question du traitement des violences sexistes.

     

    Stop Suicide : la prévention par les médias

    Les médias, par leur impact, peuvent influencer la propension au suicide de personnes découragées. Même si les « Directives » du Conseil suisse de la presse recommandent aux journalistes d’observer « la plus grande retenue dans les cas de suicide », ils peuvent aussi, en informant sur ce sujet, avoir un impact favorable sur cet enjeu de santé publique majeur. Le sujet est difficile à aborder, le faire en connaissance de cause permet toutefois de briser le tabou qui l’entoure en encourageant les personnes concernées à sortir du silence. Le programme Prévention Média de Stop Suicide a pour objectif d’outiller et de soutenir les journalistes pour favoriser l’effet préventif de leur traitement du sujet.

     

    Objectifs :

    • Aborder les statistiques et les idées reçues sur le suicide
    • Sensibiliser à l’impact des médias sur le suicide (effet Werther et Papageno)
    • Faire connaitre les recommandations de l’OMS

     

    Déroulement :

    20 min : Introduction théorique

    Lors de cette partie, l’association propose des informations factuelles sur le suicide en Suisse et une discussion autour des mythes qui entourent le sujet. A travers des études emblématiques, les effets Werther (incitatif) et Papageno (préventif) sont présentés.

    20 min : Les recommandations pour un traitement responsable du suicide

    A travers la déontologie et les recommandations établies par l’OMS, cette partie présente des conseils concrets pour limiter l’effet incitatif et favoriser l’effet préventif. Des exemples tirés de la veille médiatique illustrent ces différents conseils.

    45 min : Partie pratique

    Les participant-es seront soit amené-es à étudier et réécrire un article jugé problématique ou à retravailler une dépêche.

     

    Stop suicide, son projet de sensibilisation des médias :

    Le programme Prévention Médias de Stop Suicide vise à encourager les effets préventifs de la médiatisation du sujet. L’association sensibilise les journalistes à une médiatisation prudente et responsable ; diffuse les bonnes pratiques ; analyse le traitement médiatique du suicide et réagit en cas de couverture inadéquate. Pour cela, l’association mène une veille médiatique, une revue de presse, des visites de rédactions et anime des formations dans les écoles de journalisme. Elle diffuse également un Mémento à l’usage des journalistes et suit l’évolution du traitement du sujet par des Rapports sur la médiatisation du suicide en Suisse romande.

     

    Le « comptoir des médias » sur l’asile: entre éthique et stéréotypes, s’outiller pour informer

    Les questions d’asile et de migration sont régulièrement utilisées par des voix partisanes. Elles ont le pouvoir de susciter de l’émotion car elles touchent des dimensions identitaires fortes. Confrontés à une loi sur l’asile qui est modifiée de manière récurrente, à des modes d’application différenciés au niveau cantonal et des débats passionnés, les journalistes peinent parfois à s’y retrouver. Le Comptoir des médias vous propose des exemples, des synonymes et des décryptages factuels pour vous permettre de garder votre liberté de plume tout en minimisant la reproduction de préjugés au sein du public.

     

    Objectifs:

    • A travers des exemples concrets, envisager des alternatives dans la terminologie
    • Comprendre et savoir utiliser les statistiques du domaine de l’asile
    • Utiliser et se référer au « Mémo[ts] à l’attention du journalisme pour parler d’asile et de migration »

     

    Déroulement :

    30 min : Le poids des mots 

    « Assaut », « les migrants font exploser l’Europe », etc. certaines terminologies se sont ancrées dans notre langage commun sans que leur signification ou pertinence ne soit pesée. Quelles représentations fait-on véhiculer en utilisant certains mots plutôt que d’autres. Compréhension de pourquoi ce sont ces mots-là qui reviennent régulièrement.

    30 min : Que signifie réellement « pression migratoire » ?

    Dépendance extrême à l’aide sociale ? Nombre de demandes d’asile inégalées ? Les chiffres nous sont utiles pour décrire de manière synthétiques certaines réalités, ils permettent d’établir les faits mais sont parfois réducteurs. Comment déchiffrer et comprendre rapidement les enjeux des statistiques nationales dans le domaine de l’asile ?

    30 min : Présentation du Mémo[ts] à travers l’exemple de l’« admission provisoire »

    La loi sur l’asile est l’une de celle à avoir été le plus modifiée depuis son entrée en vigueur. Restructurations légales. Modifications des droits et devoirs. Le glossaire à l’attention des médias pour parler d’asile et de migrations a été conçu en partenariat avec les journalistes pour leur donner des éléments clés, factuels et clairs sur ces questions.

     

    Vivre Ensemble, son projet Le Comptoir des médias :

    Le “Comptoir des médias” est un projet d’action et de sensibilisation des médias romands aux préjugés sur l’asile. Il vise à favoriser une information sur l’asile objective, approfondie et équilibrée, fondée sur des faits vérifiés et non sur des idées reçues. Le projet a été inauguré par l’association Vivre Ensemble en 2013. La démarche s’articule sur plusieurs volets: revue de presse et fact-checking; interventions auprès des journalistes; documentation; sensibilisation auprès des rédactions. Le projet agit essentiellement en réseau, en s’appuyant sur les compétences de spécialistes de l’asile.

    Consignes pour ce cours

     
    COURS PAYANT
    • PAYANT
    • 1 Jours

    Les éditions du CFJM

    Le CFJM dispose de nombreuses publications à l'intention des journalistes et des publics professionnels.

    Les éditions du CFJM

    La bibliothèque du CFJM

    La documentation du CFJM regorge d'ouvrages théoriques et pratiques utiles à tous ceux qui s'intéressent à l'information.

    La bibliothèque du CFJM

    La revue critique du CFJM

    Les professionnels qui assurent les formations du CFJM publient régulièrement des travaux, fruit de leur expérience et de leur réflexion.

    La revue critique du CFJM

    La newsletter du CFJM

    Avec notre newsletter, restez informés sur l'actualité du CFJM – formations, conférences, publications… – et du secteur des médias.

    La newsletter du CFJM
    © CFJM – Réalisation : Patrick LENORMAND