Les politiciens suisses font parfois rire malgré eux

En Suisse, l’humour et la politique font parfois bon ménage. Discours ou intervention devant le Parlement, les interventions des élus virent parfois au sketch involontaire, comme le montrent ces quatre exemples célèbres.

amman-150x150 Les politiciens suisses font parfois rire malgré eux

Président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann a fait le buzz avec son discours télévisé prononcé le 6 mars 2016 à l’occasion de la Journée des malades.

> lire le discours complet

amman-150x150 Les politiciens suisses font parfois rire malgré eux

Le discours d’Adolf Ogi le 1er janvier 2000 à l’occasion du Nouvel-An reste dans les mémoires. Le président de la Confédération avait choisi de prononcer son allocution devant le tunnel du Lötschberg, dans son village de Kandersteg.

> lire le discours complet

amman-150x150 Les politiciens suisses font parfois rire malgré eux
La conseillère aux Etats Géraldine Savary est prise d’un fou rire, le 9 juin 2015, à la tribune du Conseil national. L’élue présentait une motion du Conseil national consacrée à une terrible maladie ovine: le piétin de mouton.

amman-150x150 Les politiciens suisses font parfois rire malgré eux

Devant le Conseil national, le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz est, lui aussi, pris d’un fou rire le 20 septembre 2010, lorsqu’il répond à des questions portant sur la hausse des importations de viande assaisonnée, concurrence notamment à la viande des Grisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *